Diffuser la vie privée sur YouTube : une stratégie marketing

Nous pouvons affirmer que Youtube est devenue une plate-forme de création de talent, une nouvelle star system. C’est le site où les amateurs exposent leurs hobbies ou même leurs connaissances professionnelles, et grâce à cette exposition des sujets divers au travers les vidéos et, grâce aux stratégies marketing et du social media, ils gagnent en popularité.

C’est pour cette raison que nous pouvons maintenant les considérer comme des professionnels du web, après des années devant leurs écrans à enregistrer de dizaines de vidéos. En effet, leurs statuts ont changé car quand ils ont commencé, ils faisaient encore partie de la catégorie de simples utilisateurs.

Il est évident que ce n’est pas le cas de la plupart des utilisateurs de ce réseau social. Mais il y a certaine attirance dans ce changement de statut qui qui est perçu aujourd’hui comme facteur de réussite. Et les youtubeurs le savent, et utilisent cet élément pour interagir avec leur public, en rappelant qu’ils font partie des jeunes consommateurs, qu’ils sont des figures alternes aux célébrités des médias traditionnels et qu’ils comprennent les pratiques sur Internet, le milieu où ils ont obtenu la reconnaissance.

Dans les vidéos comme celle dont Philip DeFranco annonce que sa copine est enceinte, c’est une façon de montrer qu’ils restent avec les pieds sur terre, « normal » comme son public, et qu’il conserve une proximité avec ses spectateurs, en exposant une partie importante de sa vie privée. Comme expliqué par Caroline Vallet : « La vie privée est intimement liée à la liberté, qui nous permet d’avoir le choix » (Vallet, 2012 : 165). Dans notre cas, le choix à l’utiliser comme une stratégie pour attirer l’audience. « La vie privée soit devenue un élément peu important ou du moins, moins préoccupant à première vue. L’individu est libre de dévoiler sa vie privée comme il le souhaite et à qui il veut » (Vallet, 2012 : 168).

La vie privée devient un outil pour conserver le contact avec les spectateurs pour les nouvelles stars d’internet. Ils savent bien ce qui partage. Un autre youtubeur, comme ShayCarl a établi sa popularité, grâce au style de télé-réalité adapté du contenu publié sur sa chaîne principale. Chaque jour, nous trouvons de nouvelles vidéos sur la journée de lui et sa famille. Ils ont des vidéos de plus de 10 minutes, qui ressemblent aux contenus de la télévision traditionnelle, et qui sont suivies par plus de 1,5 millions d’inscrits.

C’est aux youtubeurs de rencontrer la meilleure manière de faire son story telling, en dévoilant ce qui peut achever plus de vues et maintenir l’attention des utilisateurs, pas forcement avec la pudeur. C’est la création de son identité personnelle en ligne. « Alors que le sens de la vie était imposé par le destin social, il convient au contraire aujourd’hui de se construire soi-même, et si possible de s’inventer » (Kauffman, 2003 : 152).

Il faut aussi être au courant de ce qui se passe sur la plate-forme, concevoir la manière pour rester relevant, parce que gagner de la popularité c’est une chose, mais la conserver et ne pas tomber dans l’oubli peut être une tâche encore plus difficile. Donc, il y a par exemple des tendances sur la plateforme à créer des vidéos d’un sujet particulier. Elles pourraient d’une certaine façon s’équilibrer aux hashtags de Twitter, les mots clés d’un sujet d’actualité, parce que la vitesse sur Internet fait que la tendance change après quelques semaines.

Donc nous trouvons des vidéos comme les « Challenges » (« Défis ») ou les « Draw My Life » (« Dessiné de ma vie »). Ces dernières s’agissent de vidéos des youtubeurs qui ont déjà connu le succès sur le site, et qui veulent raconter les histoires de comment ils sont arrivés où ils se trouvent maintenant, et comment Youtube a influencé leur changement de vie.

Selon Fanny Georges, « pour exister sur la toile, l’utilisateur doit consommer et produire continuellement de l’information. De nouvelles formes de tyrannies de la présence apparaissent de par le rôle de plus en plus intrusif et familier du système informatique dans la présentation de soi informatisée » (Georges, 2011 : 46). Effectivement, dans ces vidéos, ils parlent de leurs vies avec leurs parents, leur jeunesse, les débuts sur ce réseau et leurs nouvelles du présent. Ce nouveau contenu, d’un caractère plus personnel devient les permet d’interagir avec les spectateurs et de se connecter avec eux

La géneration de nouveaux créateurs comme les youtubeurs, essaient de trouver les meilleurs moyens de vendre leurs productions et en plusieurs cas c’est la vie privée le produit même. L’equilibre entre l’exposition de la vie privée et de soi sur la vie publique, n’est pas une question exclusive de ces sites de réseautage. Mais c’est évidant que cette génération numérique profite d’elle comme un outil pour remplir les quotas de contenus quotidiens et ainsi rester relevant pour les utilisateurs de Youtube.

Bibliographie

  • Georges Fanny, « L’identité numérique sous emprise culturelle » De l’expression de soi à sa standardisation
  • KAUFMANN Jean-Claude, «Tout de soi dire, tout montrer », Le Debate 2003/3 n°125, p.144-154
  • VALLET Caroline, « Le dévoilement de la vie privée sur les sites de réseau social. Des changements significatifs », Droit et société, 2012/1 n° 80, p. 163-188. Les Cahiers du numérique, 2011/1 Vol. 7, p. 31-48.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s